Mode

Les basiques #1

6c150e54b3dc737cbc1ad30f9138361c

Désolée pour ce silence mais actuellement je suis de l’autre côté des Pyrénées et c’est pas toujours évident de trouver du temps pour écrire.

En revanche, il me reste du temps pour réfléchir à cette histoire de wish list et en ce moment, la question qui me « turlupine » un peu à mes heures perdues est « comment améliorer mon quotidien tout en ayant une attitude plus éco-responsable ? ». Voilà. BIM. C’est dit. Question un peu existentielle je vous l’accorde. Une manière moins effrayante serait de se demander : « comment continuer à vivre aussi bien, voire mieux avec moins » (traduction dans ma tête = l’approche de mon anniversaire me met du plomb de la cervelle et de la maturité sur les épaules, en gros, une envie de grandir, d’accorder ma vie à mon âge avancé LOL).

Voilà ma problématique de départ. Une fois le problème posé, il faut encore trouver les solutions ma ptite dame et bizarrement ces derniers temps, j’ai élargi mes horizons de lecture sur internet et je me suis plus tourné vers des blogs ou des articles en accord avec cette nouvelle acception. Je suis arrivée à la conclusion que j’avais un peu trop de choses ( DECONNE ?! 50 paires de chaussures, autant de vernis et de sacs, tu trouves que ça fait beaucoup ?! L’HP c’est par là) et je me suis sentie un peu ridicule en arrivant ici pour 2 mois avec plus ou moins 50 kg de valises. J’ai donc pris la décision (number 1 de ma wish list) de me séparer du superflu, tout du moins d’essayer et je crois que ça va pas être évident.

Premier défi : le maquillage. Autant dire un gros morceau. J’adore le maquillage, j’ai une collection ridiculement énorme, assez pour maquiller ma famille entière pour les 30 ans à venir. Bref un désastre. Un parfait exemple de ma passion pour les collections, les blogs beauté et l’attrait d’un Sephora. L’idée est donc d’avoir une attitude un peu plus responsable par rapport à tout ça, conserver l’essentiel sans se priver d’un plaisir de temps en temps pour changer, essayer, découvrir mais de manière RESPONSABLE parce qu’on va pas se mentir : à quoi servent 6 ou 7 poudres libres ?!

Et je me suis dit que le fait d’être loin de chez moi avec moins de choses ( tout est relatif je vous l’accorde) pouvait être un bon début. Donc histoire de pas trop me perturber ( « le changement c’est maintenant » n’est définitivement pas mon slogan), je vais y aller petit à petit. Rien que le fait d’envisager cette attitude est énorme ( « c’est peut être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup » disait la chanson,non?).

Rendez-vous dans quelques jours pour voir le résultat. Angoissée à l’idée de m’en séparer, j’aurai peut être enfermé tout mon maquillage dans un coffre-fort pour lutter contre ce « nettoyage de printemps »;). à bientôt !

25de64da07c1adfac7a980ff8a06efa4

 

Publicités

Madrid #2 (shopping)

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

 

Aujourd’hui, je vais vous parler encore de Madrid mais cette fois-ci pour vous parler de la mode espagnole.

 

 

Madrid en tant que capitale est bien sur,une mine d’or du shopping. Avant de donner quelques adresses prisées par les espagnols,il me parait intéressant de parler du style espagnol en tant que tel. Beaucoup d’étrangers ont parfois l’impression que les espagnoles s’habillent n’importe comment et tous ont à l’esprit la marque Desigual comme point de départ. Après avoir vécu à Madrid,j’ai un autre point de vue sur la chose. Selon moi,les espagnoles sont complexées,complexées par rapport à la décontraction londonienne et le chic parisien. Elles envient cette « classe naturelle » qu’auraient les françaises. Elles se laissent donc guider par les magasins de prêt-à-porter,Zara en tête. Elles agissent ainsi pour essayer de ne pas commettre d’impairs en la matière. La conséquence principale est qu’elles ont toutes le même style et ont du mal à s’en démarquer avec une certaine tendance à en faire trop. Ce que l’on peut également mettre en avant concernant la manière dont les espagnoles ont de percevoir la mode est qu’elles sont très décomplexées dans le sens où elles n’hésitent pas à oser,aucune tendance ne leur faire peur ( par exemple cet été,faisait fureur le short très très court, chose que l’on ne verrait que très rarement en France car les françaises osent moins et prêtent plus attention à ce que les autres pourraient penser sur leur tenue).

 

En résumé,si on devait penser à quelqu’un représentant ce look à l’espagnol,ce serait Sara Carbonero ( connue pour être la petite amie du gardien de foot Iker Casillas et journaliste sportive), c’est-à-dire en été short en jean avec un petit tee-shirt tout simple,quelques bijoux plutôt d’inspiration ethnique dans les tons bleus turquoises ou en cuir et des bottes ( très important les bottes avec un short : c’est la marque du look espagnol). En résumé,c’est un look simple mais efficace,à combiner avec des cheveux de préférence longs avec la raie au milieu et éventuellement quelques mèches californiennes.

 

 

 

 

Après cette petite introduction sur la mode madrilène,je peux donc aborder la question du shopping de manière concrète. Les magasins sont ouverts toute semaine ( dimanche inclus pour les grandes enseignes) de 9h30 à 21h30.

 

Outre les enseignes du groupe Inditex ( Zara en tête, Bershka,Pull and Bear,Lefties-magasin servant avant de outlet pour les anciennes collections de Zara mais qui a connu un tel succès qu’il est devenu un magasin à part entière avec ses propres collections et c’est l’enseigne la moins chère de l’empire inditex-Stradivarius….),il faut bien sur compter sur d’autres magasins également connus en France telles Sfera,Mango. Tous ces magasins sont présents dans le centre ( notamment dans la c/preciados et autres alentours).

 

 

Il me semble plus intéressant de vous parler des chaines qui n’existent pas en France,celles qui présentent donc un intérêt. J’ai choisi de vous parler de deux d’entre elles : Hoss Intropia et Hakei. Hakei est une boutique proposant des vêtements plutôt casual avec des matières plutôt nobles ( une enseigne c/ Arenal et une autre c/ fuencarral, grande artère commerçante). Hoss Intropia est plutôt sur un domaine haut de gamme ( on pourrait comparer ça à une sorte de comptoir des cotonniers ( enseigne c/ fuencarral et une autre c/ del carmen, à coté de la boutique du Real Madrid). Ces enseignes ne commercialisent pas en France mais ont des sites internet.

 

 

Hakei & hossintropia

 

 

Dès que possible, j’essayerai de vous parler des petites boutiques que j’ai pu découvrir au cours de l’année.

 

 

Bonne journée à toutes et à tous.